Produit CORSU E RIBELLU

X

Selon nos informations, le préfet de Corse Patrick Strzoda a reçu mercredi 17 janvier des menaces de mort par lettre dans le cadre de l’affaire des paillotes qui sont tenues pour « sérieuses » par les services de sécurité.

logo corsematin2011Celles-ci ont déclenché l’ouverture d’une enquête par le parquet d’Ajaccio et le renforcement du dispositif de sécurité autour du préfet Strzoda. Le courrier anonyme assure qu’il « règlera son compte » au représentant de l’Etat s’il délaisse pas « les restaurants de plage ».

Ces menaces sont intervenues deux jours après le délai légal pour les cinq paillotes de Coti-Chiavari occupant le domaine public maritime et mises en demeure par la justice de démonter et de remettre en état la plage.

Le courrier se réfère notamment à la mort du préfet Claude Erignac assassiné à Ajaccio le 6 février 1998. Plus d’informations dans l’édition du 23 janvier de Corse-Matin

Lire la suite du dossier sur ce lien

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :