Produit CORSU E RIBELLU

X

Le procureur de la République de Paris a mis en examen ce lundi un proche des trois militantes kurdes assassinées le 9 janvier dernier. Le parquet a requis sa détention provisoire. « L’individu est susceptible d’être le ou l’un des auteurs des faits. »

kurdeCorsicaCorseLe procureur de la République de Paris, François Molins, a annoncé lundi 21 janvier la mise en examen de l’un des suspects du meurtre des trois militantes kurdes, le 9 janvier dernier, pour « assassinats en relation avec une entreprise terroriste » et « participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d’assassinats en relation avec une entreprise terroriste ».

L’homme de 30 ans, proche des victimes, avait été interpellé jeudi dernier. Le parquet a requis sa mise en détention provisoire.

Suite et source de l’article

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :