Produit CORSU E RIBELLU

X

Les 24 prisonnier-e-s politiques basques qui se trouvent à la prison parisienne de Fleury-Mérogis se trouvent au mitard (cellule disiciplinaire – isolement) à la suite de l’incident survenu entre deux d’entre eux et un surveillant.

priso presos basque euskadi euskalLe 7 janvier dernier, Jose Javier Oses s’est adressé à un surveillant qui se trouvait dans sa cellule et qui avait une très mauvaise attitude en lui disant qu’il pouvait faire son travail d’une autre manière. Le surveillant a très mal pris cette remarque et s’est montré très agressif. Aitor Elizaran qui passait devant la cellule d’Oses à ce moment précis s’est approché pour calmer la situation.

Le fonctionnaire s’est alors encore plus énervé, et s’est approché d’Elizaran pour lui donner un coup de poing. Elizaran a esquivé le coup, mais le surveillant est tombé au sol. D’autres surveillants sont alors entrés dans la cellule et ont jeté Elizaran à terre. Celui qui avait essayé de la frapper lui a donné deux coups de pied dans le visage. Suite à tout cela, Oses et Elizaran ont été condamnés à 18 jours de mitard (isolement disciplinaire). En solidarité avec eux, les 22 autres prisonnier-e-s politiques basques de Fleury se sont également rendus au mitard.

Nous rappelons que les conditions de détention y sont extrêmement dures et que les visites y sont limitées.
Euka Herria, le 20 janvier 2013

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :