Produit CORSU E RIBELLU

X

PLOUVIEN (FINISTERE) – Des vaches, des vallons, des chapelles et un clocher: Plouvien est une petite commune rurale de Bretagne comme bien d’autres… si ce n’est qu’elle est soumise à la loi Littoral. Une loi dont les contraintes sont telles, pour une commune sans le moindre embrun ni grain de sable, qu’elle est prête à s’amputer de terres pour s’y soustraire.

AttentatFAUTEAannee90FLNC

On est à la loi Littoral ce que Lyon est au Crédit Lyonnais ou ce que Nice est à la salade niçoise, s’insurge le maire de la commune finistérienne Christian Calvez, cravate bleue marine sur chemise rayée.

La petite ville de 3.800 habitants, qui met en avant ses chapelles classées et ses chemins de randonnée serpentant entre de jolis vallons, se trouve à une dizaine de kilomètres des côtes de la Manche.

Mais un décret de 1852 classe l’aber Benoît, sorte de fjord long de huit kilomètres, serpentant au milieu des champs et de paysages boisés, comme faisant partie des mers et océans. Son extrémité, là où la marée s’arrête, se situe sur la commune de Plouvien.

L’ensemble des contraintes qui en découlent pour nous sont sans commune mesure avec les avantages dont on pourrait bénéficier en tant que commune littorale, n’ayant ni plage, ni résidences secondaires, regrette l’édile, sans étiquette.

Le premier magistrat du bourg fait référence à un arrêt du Conseil d’Etat, rendu mi-novembre et annulant définitivement le permis de construire du parc de huit éoliennes situé sur la commune et dont les pales tournent à plein régime depuis juin 2007.

Couper le doigt

Comme la cour administrative d’appel de Nantes, deux ans plus tôt -saisie à la suite d’un recours d’une association de protection de l’environnement ayant invoqué la loi Littoral- le Conseil d’Etat rappelle que Plouvien est une commune riveraine des mers et des océans et qu’à ce titre toute nouvelle construction ne peut l’être que dans la continuité du bourg.

Or, une loi de juillet 2010 interdit la construction d’éoliennes à moins de 500 mètres d’une habitation. Avec cet arrêt, plus aucun parc éolien n’est possible dans les communes littorales là où, justement, il y a du vent! se désole Christian Calvez, maire depuis 1995.

L’homme fait aussi référence à la demande d’annulation de permis de construire en référé déposée auprès du tribunal administratif de Rennes par un riverain de l’usine agroalimentaire de la commune, la Siil (société industrielle laitière du Léon), qui souhaite se doter d’une chaufferie biomasse et d’une tour de séchage. L’opposant a également invoqué la loi Littoral du 3 janvier 1986.

Ca nous pose un vrai problème, je ne sais pas trop comment on va faire, se désole Gilles Falc’hun, patron de l’entreprise qui emploie quelque 260 salariés et qui pourrait en créer une cinquantaine de plus en se développant.

Du coup, Christian Calvez est prêt à priver sa commune de 30 hectares, le long de l’aber Benoît, afin de la libérer de sa frange maritime. Ca me fait mal au coeur, mais parfois, quand il y a gangrène, il faut se résoudre à couper le doigt.

Le conseil municipal de Plouvien votera le 23 janvier sur une modification de ses limites territoriales au profit de sa voisine Tréglonou, qui fera de même à la fin du mois, selon son maire Guy Taloc. Ca nous semble totalement aberrant qu’une loi de ce type puisse pénaliser à ce point le développement et l’emploi, d’autant plus que le littoral n’est pas au coeur de l’affaire!

Les votes sont aquis, assure Christian Calvez. J’ai l’impression d’avoir l’assentiment de l’immense majorité de la population et probablement l’unanimité du conseil municipal, indique-t-il.

Il restera au préfet du Finistère, Jean-Jacques Brot, à lancer une enquête et à instituer une commission consultative chargée d’émettre un avis sur le projet, avant un décret du Conseil d’Etat, requis lorsque les limites cantonales sont modifiées.

C’est une procédure lourde, juge M. Brot, interrogé par l’AFP, se disant cependant plutôt favorable à cette démarche très originale.

Suite et source de l’article

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :