Produit CORSU E RIBELLU

X

(Julien Pernici – Alta Frequenza) – Les obligations de service public maritime ne finissent pas de faire couler de l’encre. Alors que les dossiers concernant la Délégation de Service Public ont été déposés par le duo SNCM/La Méridionale et par la Corsica Ferries, un point du cahier des charges de l’OSP a fait bondir la CGPME Corsica.

CorseTransportsMaritimes DSPA tel point que celle-ci a décidé de déposer devant le tribunal administratif de Bastia, un recours en annulation, pour excès de pouvoir visant la délibération 12/198 du 9 novembre 2012.

La CGPME reproche à l’Assemblée de Corse d’avoir adopté un texte de nature à empêcher toute concurrence viable, avec notamment une convention d’un an renouvelable basée sur des critères d’obligation de fréquence de rotations, et aussi sur des prix plancher similaires à ceux de la DSP sans ses avantages. Prix plancher qui engendreraient alors une hausse du prix du transport des passagers et du fret pour la CGPME.

On écoute Philippe Pasqualini, vice-président de la CGPME Corsica.

 Suite et source de l’article

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :