Produit CORSU E RIBELLU

X

On l’attendait pour les fêtes, mais l’album est arrivé en librairie en ce début de mois de janvier : Sampiero Corso est enfin porté en bande dessinée. A la réalisation de cette nouvelle saga, l’équipe désormais bien connue Bertocchini-Rückstühl, qui a déjà fait ses preuves dans le genre, avec « Pasquale Paoli » et « Le Bagne de la Honte ».

sampieroCorsoCorseCorsicaLes auteurs BD poursuivent ainsi leur grande fresque historique consacrée à la Corse, en s’attaquant cette fois-ci à un autre grand mythe insulaire, Sampiero Corso. Le tome 1 vient de paraître aux éditions DCL et s’intitule « Le Colonel ». Interview avec le scénariste, Frédéric Bertocchini…

Il s’agit de votre troisième collaboration avec Eric Rückstühl, le tandem semble bien fonctionner…

En effet, Eric dessine la Corse depuis vingt ans, et c’est pour moi le dessinateur idéal pour poursuivre cette grande fresque historique sur la Corse. Indépendamment de l’amitié qui nous lie, je pense que les albums gagnent en qualité au fil des parutions. Notre collaboration s’affine et est aujourd’hui plus mature. De ce fait, nous nous sentions prêts à nous attaquer au mythe Sampiero.

Sampiero, après Paoli, ces mythes ne vous impressionnent-ils pas ?

Ils me passionnent surtout. C’est sûr que s’attaquer à de telles légendes met un gros coup de pression. Il s’agit de ne pas pervertir les personnages, tout en les décrivant de façon attractive et de les façonner comme de vrais personnages BD. Il faut trouver l’équilibre entre la rigueur historique et l’intrigue BD.

Justement, entre Paoli et Sampiero, qu’est-ce qui a été le plus difficile à scénariser pour vous ?

C’est très différent ? Avec Paoli, je débutais dans la BD, je n’avais donc pas tous les mécanismes narratifs propres à la bande dessinée. Quant à Eric Rückstühl, c’est la première fois qu’il collaborait avec un scénariste. La difficulté de travailler sur Paoli était sans doute la masse d’information qui était à ma disposition. Les correspondances de Paoli par exemple, sont une source exceptionnelle. Nous aurions pu réaliser 10 ou 12 tomes sur la vie du Babbu, plutôt qu’une trilogie.

Suite et source de l’article

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :