Produit CORSU E RIBELLU

X

(Maria Lanfranchi – Alta Frequenza) – La justice a donc rendu sa décision hier (jeudi) dans l’affaire du référé de la santé en Corse. Si deux syndicalistes du STC, ont été mis hors de cause, Jean Brignole et Tony Pruneta ont été condamnés à 5000 € par jour, au titre d’une astreinte, suite à l’occupation des locaux de l’ARS. La justice leur a également intimé l’ordre de ne pas entraver, de quelque manière que ce soit, la liberté de travailler ou de circuler au sein de l’agence. Le tribunal d’Ajaccio a aussi estimé que la force publique pouvait être mandatée pour intervenir, en cas de non respect de ces obligations. Des condamnations qui n’ont fait que renforcer la détermination du STC, qui a réintégré les locaux de l’ARS, pour poursuivre son occupation. Pour le syndicat, cette revendication est juste et légitime

Jean Brignole pour le STC

.

This content is restricted to site members.

Contenu réservé aux membres