Produit CORSU E RIBELLU

X

Suite à une réunion où visiblement le collectif du 5 mai n’était pas convié, la décision sur la sacralisation a été revue à la baisse par la Fédération Française de Football puisque les matchs continueront de se jouer le 5 mai prochain, 21 ans après la catastrophe de Furiani.

Ce ne sont pas les annonces de match non joué en Corse, et de finales non jouées à cette date qui vont satisfaire le collectif des victimes de Furiani.

petitionfurianisacralisationcorsecorsicaLa demande de ne plus jouer le 5 mai avait été reprise par un collectif présidée par les deux filles du journaliste de RCFM,  Pierrot Guidicelli, décédé le soir de la catastrophe comme 17 autres personne.

Lauda et Josépha Guidicelli, ont mis en place une pétition/collectif demandant que plus aucun match ne se joue à la date du 5 mai. Une longue bataille s’était mise en place entre le collectif et les instances françaises de football.

Le Collectif va communiquer et organiser une conférence de presse pour continuer à porter ce projet de sacralisation. Lauda Guidicelli sur Twitter a réagit longuement en déclarant que cette décision prise par les instances du football est une « honte » et que le collectif « n’en restera pas là ». 

Ce manque de respect pour les victimes de la tragédie perdure depuis 21 ans. La FFF n’a pas été à la hauteur en 1992, elle ne l’est toujours pas en 2013.

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :