Produit CORSU E RIBELLU

X

L’affaire du permis de construire de Jacques Séguéla est de retour! Le publicitaire réclame 1,4 million d’euros à la commune de Bonifacio, qui avait jugé son terrain inconstructible. Un risque dont il s’était dit « parfaitement informé ».

flnc-seguelaÀ soixante-dix-huit ans, Jacques Séguéla ne lâche pas les affaires. Après cinq ans de procédure, il réclame ce jeudi 1,4 million d’euros d’indemnités à la mairie de Bonifacio devant la cour administrative d’appel de Marseille.

Tout a commencé à l’été 2007, quand le vice-président d’Havas achète un terrain situé à Cala Longa, en Corse-du-Sud, pour la coquette somme de 1,37 million d’euros. Quand on a des Rolex à cinquante ans, on a bien le droit, à soixante-treize ans, de faire construire une villa de 568 mètres carrés sur un terrain de deux hectares dans un coin paradisiaque situé à deux pas du luxueux golf de Spérone…

Suite de l’article et du dossier   

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :