Produit CORSU E RIBELLU

X

La nouvelle du triple assassinat de militantes kurdes à Paris le 10 janvier dernier a suscité effroi et indignation.  J’adresse toute ma compassion aux familles des victimes. L’une d’entre elles, Fidan Dogan, représentante du Congrès National du Kurdistan à Bruxelles, était proche du groupe d’amitié Parlement européen/Kurdes auquel je participe.

De gauche à droite, Sakine Cansiz, Fidan Dogan and Leyla Soylemez, les trois victimes de l'attentat à Paris
De gauche à droite, Sakine Cansiz, Fidan Dogan and Leyla Soylemez, les trois victimes de l’attentat à Paris

Nous la rencontrions souvent et elle m’avait profondément marqué par sa détermination et son esprit d’ouverture.
 
Plusieurs milliers de Kurdes venus de toute l’Europe ont manifesté à Paris dès ce week end pour protester avec force contre cet acte d’une extrême violence, perpétré sur le sol Français. Rejoints par des associations turques, les manifestants ont délivré un message de solidarité et de paix, en opposition absolue avec les crimes commis. De nombreuses interrogations sur les circonstances de ce drame demeurent. Mais une chose est certaine, par ce triple assassinat, c’est le processus de négociation engagé entre le Premier Ministre turc, Recep Erdogan et le chef de la résistance kurde, Abdullah Öcalan, emprisonné à vie, qui a été ciblé.

En effet, depuis fin décembre, les autorités turques et le chef kurde ont entamé des échanges cruciaux. Après une période de recrudescence du conflit, Recep Erdogan, dans le contexte régional explosif entre la Syrie et l’Irak, et acculé par la mobilisation sans faille de la résistance kurde – notamment la grève de la faim menée pendant de nombreuses semaines par des centaines de prisonniers politiques – a souhaité ouvrir la voie aux discussions. Les auteurs de ce crime, quels qu’ils soient, en prenant pour cible Sakine Cansiz, l’une des fondatrices du PKK, figure emblématique de la diaspora kurde en Europe, très respectée au Kurdistan, ont souhaité briser l’espoir d’une issue au conflit.

La lumière doit impérativement être faite sur ces assassinats, car il faut rendre justice à ces militantes exemplaires, et parce qu’il en va de l’aboutissement du processus de paix aujourd’hui enclenché.

Blog François Alfonsi

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :