Breaking News

Corse, STC – A toutes les composantes de la société corse [11 photos de la journée]

Après un mois de conflit, le gouvernement ne veut toujours pas accorder à la Corse ce qui lui permettrait de financer un système de santé digne de son temps, à savoir une progression significative du taux correcteur géographique.

Les élus de l’Assemblée de Corse savent que le taux actuellement imposé par l’Etat est très largement insuffisant : à trois reprises, ils ont voté à l’unanimité le vœu de porter ce taux à 15%. Pourquoi ce chiffre ?  Parce que dès le 27 mars 2007, Xavier Bertrand, ministre de la santé de l’époque, « s’était engagé à porter le taux correcteur de 5 à 10% et qu’il avait même évoqué la possibilité de le fixer à 15%… » (selon la déclaration de Monsieur Jaques Billard, conseiller général bien connu).

Ce chiffre a été préconisé par diverses études de la Fédération française de l’hospitalisation, ainsi que par la Fédération de l’hospitalisation privée. Mais il n’a rien de simplement « technique » : la Cour des Comptes elle-même a précisé qu’il relevait exclusivement d’un choix politique !

Bref, contrairement à ce qu’on voudrait faire croire à l’opinion, nous ne sommes pas dans une simple querelle de chiffre : il en va des moyens qui permettront, ou non, à la Corse de bénéficier d’un système de santé à la hauteur des besoins de sa population.

Partant de là, le STC déclare solennellement qu’il ne saurait faire de ce conflit sa propriété absolue contre toutes les autres composantes de la société corse.

Chacun a bien compris que nous sommes en plein cœur d’un combat qui s’inscrit dans la défense d’un intérêt collectif qui dépasse les intérêts particuliers ; il est de la responsabilité de chacun de se positionner clairement afin de contribuer efficacement à la mise en place d’un système de santé digne de ce nom dans l’île.

Le STC appelle toutes les composantes de la société corse à en débattre afin que tous ensemble nous fassions triompher les intérêts des travailleurs, des usagers, de toutes celles et de tous ceux qui un jour, quelque soit leur âge, leur condition, leur situation, auront besoin d’être soignés et bien soignés.

Ayant fait de l’ARS le lieu où se joue l’avenir de la santé en Corse, c’est là que nous attendons celles et ceux, individus, organisations, qui voudraient venir débattre avec nous.

LA SANTE C’EST NOTRE AFFAIRE A TOUS !

Photos : Unità Naziunale, merci à NiNuCciA

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: