Produit CORSU E RIBELLU

X

Paul-André Fluxia attaque le bilan des sortants et dénonce la spéculation foncière. Côté projets cette liste veut soutenir l’élevage de montagne, faire reconnaître la spécificité corse. Une critique sévère. C’est en ces termes qu’on pourrait résumer les propos de Paul-André Fluixa.

PRoducepercampaTête de liste de Produce per campà pour les élections à la chambre d’agriculture de Haute-Corse, l’éleveur tenait une réunion au restaurant I Fratelli Angeli à Lucciana.

« Il faut redorer le blason de la chambre d’agriculture de Corse, mise à mal par les douze dernières années de la majorité actuelle et du président sortant Jean-Marc Venturi », explique Paul-André Fluixa. Un bilan jugé « catastrophique » pour la tête de liste au regard de la situation actuelle de l’agriculture corse. « Il y a eu un continuel abandon des prérogatives de la chambre dans la plupart de ses domaines de compétences. Que ce soit dans l’appui technique apporté aux agriculteurs, ou dans la représentativité de la profession vis-à-vis de ses partenaires ».

Dénonçant l’absence de l’organisme dans le processus d’installation des agriculteurs, le meneur de « Produce per campà » s’est également attaqué à la spéculation foncière qui s’opère lors du déclassement de zone agricole en zone constructible. Pour ce genre de situation « le rôle fondamental » de la chambre est de défendre le foncier agricole « et de rappeler le texte même de la loi en utilisant, s’il le faut, toutes les voies de justice disponibles. Chose que n’a jamais faite la majorité en place ».

Source et suite de l’article

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :