Produit CORSU E RIBELLU

X

(Alex Bertocchini – Alta Frequenza) – L’arrêté Miot, ou les arrêtés Miot comme on dit communément, constitueront encore aujourd’hui le corps principal de notre journal, et il en sera encore de même pendant quelques temps.

FRONTEDIMANCA-FRONTDEGAUCHEEn effet, on voit mal retomber dans un proche avenir le soufflet d’une information qui a fait l’effet d’une bombe dans les tous dernier jours de l’année 2012 car tout le monde a bien conscience que de la réaction que pourra soulever la Corse dépendra sans doute l’issue du conflit. Conflit avec l’Etat central, d’autres diront avec la France, car Paul Giacobbi, hier (jeudi) à l’occasion d’une conférence de presse, a été on ne peut plus clair: seule une modification de la Constitution instaurant la Corse en tant qu’entité propre pourra permettre d’adapter les droits de succession aux besoins essentiels de l’île.

Et cette modification constitutionnelle bien entendu devrait aller bien au-delà des seules considérations fiscales car il s’agirait tout simplement d’un nouveau statut pour la Corse. Et revoilà que s’agite à nouveau l’épouvantail de l’aventure indépendantiste réactivé justement par cette modification de la Constitution. La polémique renaît dans les formations politiques et syndicales comme celle qui s’est révélée à la CGT. Le Front de Gauche en tout cas sera uni sur cette question car celle-ci a été tranchée de manière on ne peut plus claire à l’assemblée de Corse. C’est cette position, et seulement cette position, qui prévaudra dans tout positionnement de celui-ci. Quelle est-elle?

Écoutez Étienne Bastelica, président du groupe communiste et Front de Gauche de l’Assemblée de Corse.

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :