Produit CORSU E RIBELLU

X

Même s’il a affiné son propos, le ministre de l’Intérieur, Manuel Vall a d’abord appelé les Corses à briser l’omerta. Ce qu’ils ont bien mal pris, compte tenu de l’addition des pratiques douteuses des services de l’Etat dans l’Ile. C’est sûr, les Corses n’ont pas besoin de l’Etat pour s’étriper.

Manuel-VallsIls l’ont montré par le passé et le montrent encore. Les règlements de compte entre voyous ayant remplacé les vendettas d’antan qui semblent avoir repris du service dans la « modernité » des conflits mafieux. Une partie des assassinats ne correspondant même plus à des conflits d’ordre financier mais à des luttes de pouvoir largement alimentées par une volonté de vengeance. C’est pour cela que les exécutions vont continuer aux quatre coins de la Corse, malgré la volonté réaffirmée, une fois de plus, des représentants de l’Etat de mieux lutter contre le crime organisé.

En effet, il est bien tard. Voire trop tard, même si certaines mesures de coordination des forces de police et de gendarmerie ne sont pas inutiles. Même si un contrôle plus serré des flots financiers, des investissements, des opérations immobilières, voire de l’aménagement du littoral est effectivement nécessaire. Mais, dans ces histoires de règlements de compte en série sur fond de circulation d’argent sale, ou « mal gagné », les Corses le savent bien, l’Etat n’est pas tout blanc. Même si Manuel Valls, l’actuel ministre de l’Intérieur, aujourd’hui au feu avec sa collègue du ministère de la Justice, Christiane Taubira, n’y est pas pour grand chose. Sans parler de l’histoire-même de la Corse où l’Etat français, traitant la Corse comme il traitait ses colonies, a favorisé l’installation d’une sorte de bourgeoisie compradore dont il feignait d’ignorer les turpitudes, pourvu qu’elle fasse mine d’établir un semblant d’ordre social via des pratiques claniques bien connues, les exemples de « lascia corre » sont nombreux.Suite et source du dossier de Corsica

 

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :