Produit CORSU E RIBELLU

X
La lettre de menaces à Alessandri, attribuée à Colonna, a été versée aux débats de la cour. C’est un coup dur pour la défense d’Yvan Colonna. La cour d’assises spéciale de Paris, qui rejuge une troisième fois le berger de Cargèse pour l’assassinat du préfet Erignac, a décidé mercredi de verser aux débats la lettre de menaces attribuée à l’accusé. Une lettre destinée à Pierre Alessandri, membre du commando Erignac, et déjà condamné pour l’assassinat du préfet. Dans cette missive de quatre pages, rédigée en corse, Yvan Colonna enjoint son ami Pierre Alessandri de « tout faire pour [le] libérer » … sinon « ce sera la guerre », menace-t-il. Révélée à la justice le 27 mai par le président de la cour Hervé Stephan, qui la tenait du directeur de la police judiciaire, la lettre est, selon l’en-tête, datée du 19 décembre 2010, et a été écrite à Fresnes, là où était emprisonné Colonna. Or Pierre Alessandri avait mis en cause Yvan Colonna dans l’assassinat du préfet Erignac en garde à vue, en mai 1999, avant de se rétracter 17 mois plus tard. Revue de presse : http://www.europe1.fr/France/Colonna-la-lettre-qui-plombe-la-defense-578457/

.

This content is restricted to site members.

Contenu réservé aux membres

Produit CORSU E RIBELLU