Produit CORSU E RIBELLU

X

La Corse du football se prépare à vivre un de ces moments que seul le football corse peut offrir dans le pays… Deux clubs d’une même ville, de moins de 50 000 habitants, qui évoluent sur la scène nationale, l’un sur le devant, l’autre deux rangs derrière, deux vieux habitués des terrains, l’un centenaire, l’autre pas très loin, vont se disputer un billet pour les 16es de finale de la Coupe de France.

SCB-CAB-Bastia-liguecorseL’un a remporté le trophée une fois et perdu deux finales, l’autre n’avait jamais atteint ce stade de la compétition jusque-là. Et s’ils se sont déjà rencontrés dans le cadre de l’épreuve il y a deux ans (voir le rétro), ce n’était pas dans la cour des grands. Un 32e de finale, c’est autre chose.

S’il y a bien un monde, toujours un peu plus grand, entre les professionnels et les amateurs, à vol d’oiseau il ne doit pas y avoir plus de cinq terrains de foot d’écart entre les stades du SCB et du CAB.

Et pourtant, il faudra rouler cent cinquante bornes, pas loin de trois heures pause comprise – et remettre ça après le match – pour vivre cet instant unique, historique, en direct autrement qu’à la télé.

source

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :