Produit CORSU E RIBELLU

X

La traditionnelle promotion civile de la Légion d’honneur, parue le 1er janvier au Journal officiel, comprend 681 personnes et parmi elles, un nom qui retient les attentions insulaires: Gérard Romiti.Le militant nationaliste, Gérard Romiti, 57 ans, pourrait bien épingler la rosette à sa marinière.

GerardRomitiLa plus haute distinction honorifique vient d’être accordée par l’État au président du Comité national des pêches maritimes et des élevages marins au titre de « 44 ans de services ». Un ruban rouge qui semble toutefois aller à l’encontre des convictions personnelles de l’ancien conseiller territorial indépendantiste, fervent défenseur de la « cause nationaliste », et qui agite les plumes des politiques locaux. Dans un billet sur Corsica Infurmazione, Jean-Guy Talamoni, président du groupe indépendantiste Corsica Libera à l’Assemblée de Corse estime que « s’il acceptait la légion d’honneur, c’est avec lui-même qu’il ne serait pas d’accord« .

Mais impossible de savoir si l’intéressé a tranché. En villégiature toute la semaine, son portable était encore inscrit samedi aux abonnés absents.

Dossier France3Corse sur son portail d’information

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :