Produit CORSU E RIBELLU

X

Le président de la CCI d’Ajaccio-Corse-du-Sud, Jacques Nacer, réaffirme la pertinence d’une Chambre régionale sans implantation géographique et d’une présidence alternée. Eteint la polémique sur le parking du Margonajo. Evoque le grand chantier du port d’Ajaccio. Entretien. En ce qui concerne la Chambre régionale, où en est-on ? On croit comprendre que Bastia a enlevé le morceau. Vous nous le confirmez ?

On ne peut pas poser la question en ces termes.  Entre les deux Chambres de commerce, il n’y a pas de compétition à ce niveau-là. Le premier président de la Chambre régionale est certes de Haute-Corse, mais cela découle d’un accord, puisque vous aurez noté qu’il a été élu à l’unanimité des 16 représentants du nord et des 16 représentants du sud. Il n’y a donc ni gagnant ni perdant. Et il n’est pas souhaitable d’opposer une chambre territoriale à l’autre… Votre proposition était celle d’une présidence alternée et d’une structure sans existence géographique.

.

This content is restricted to site members.

Contenu réservé aux membres

Produit CORSU E RIBELLU