Produit CORSU E RIBELLU

X

(Alex Bertocchini – Alta Frequenza) – Le brûlot du conseil constitutionnel allumé le 30 décembre risque fort de faire, en dehors du tour de France, et de manière moins festive, l’autre évènement de l’année 2013; et tout le monde sait qu’en Corse de très grands incendies peuvent se développer y compris en dehors de la saison estivale. 

ArretesMiotCorseNous ne sommes qu’au début de la fronde, et d’aucuns évoquent un véritable coup de tonnerre dans un ciel chargé d’orages. C’est le mot de la Ligue des Droits de l’Homme qui fustige, dans un communiqué, la décision du conseil constitutionnel. Pour la LDH il est temps d’inscrire la Corse dans la constitution, car pour sortir, pense t-elle, du provisoire et du dérogatoire, il faut que la question fiscale soit débattue dans le cadre d’un véritable projet de société.

Petru Poggioli, lui non plus, n’y va pas avec le dos de la cuillère. L’ancien responsable du FLNC, estime qu’il s’agit de la dernière estocade portée à la Corse et aux corses dans le but d’activer la décorsisation. Cette mesure, affirme Petru Poggioli, accélérera la disparition du peuple corse et de ses droits inaliénables sur sa terre. Il propose la mise sur pied rapide d’une coordination pour un statut fiscal regroupant toutes les forces politiques, syndicales, socioprofessionnelles et associatives de l’île afin d’organiser la réaction.

Réaction également du groupe Corse sociale démocrate de l’assemblée de Corse; Antoine Orsini a beaucoup travaillé, avec Pierre Chaubon, sur le projet du nouveau statut de l’île. Il arrive finalement à la même conclusion, à savoir que mis à part un nouveau statut pas de salut.

Ecoutez Antoine Orsini.

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :