Produit CORSU E RIBELLU

X

(Maria Lanfranchi – Alta Frequenza) – « Je suis très surpris par la décision du Conseil constitutionnel qui invalide la reconduction du dispositif dérogatoire issu de l’arrêté Miot. Alors que l’amendement déposé par le Député Paul Giacobbi prorogeant pour cinq années le régime en vigueur avait été approuvé par les Parlementaires et inscrit dans la loi de Finances pour 2013, les « sages » viennent de prendre une position lourde de conséquences pour nos concitoyens » déclare Jean Zucarelli dans un communiqué.

ArretesMiotCorsePour le président de l’ADEC « cette décision est d’autant plus incompréhensible qu’elle frappe un dispositif transitoire ». « Mais au-delà de l’émotion légitime que cette soudaine décision suscite auprès de l’ensemble de la population Corse », poursuit l’élu « il nous faut sans plus tarder rechercher les voies les plus appropriées pour conjurer au plus vite les effets induits par une telle situation.

Dans un contexte d’urgence, la solution juridique la plus opportune est à l’évidence d’inscrire une nouvelle version de « l’amendement Giacobbi » dans le projet de loi de Finances rectificative que le Gouvernement devra soumettre au Parlement ».  Jean Zucarelli qui reste également « convaincu qu’il faut aller plus loin et inscrire l’ensemble des dispositifs dérogatoires insulaires dont bénéficie notre Île (crédit d’impôt, fiscalité successorale, FIP, TVA, etc.) dans un cadre plus large qui accompagne la volonté du Gouvernement de fournir à la Corse tous les outils de son développement »

Alta Frequenza

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :