Produit CORSU E RIBELLU

X

Élus insulaires et société civile ont condamné la suppression des arrêtés Miot par le Conseil constitutionnel, qui met fin à l’exonération sur la transmission des biens immobiliers dans l’île, certains parlant d’un « scénario catastrophe » et d’autres d’un processus qui amplifiera « la spéculation immobilière ».

.

This content is restricted to site members.

Contenu réservé aux membres

Produit CORSU E RIBELLU