X

Le mouvement d’humeur du Conseil Constitutionnel contre le caractère dérogatoire des « arrêtés Miot » a sans doute été motivé par une volonté de cette institution, supposée neutre, de manifester une certaine hostilité au gouvernement, à un moment où il pourrait paraître en difficulté. Mais les Corses l’ont perçu d’abord et surtout comme un signe de mépris, et pour leurs intérêts et pour le droit à la différence, que consciemment ou pas, ils considèrent comme légitime.

Produit CORSU E RIBELLU

Votre site hébergé à partir de 3€ par mois...
Votre nom de domaine offert... Pour tout paiement au comptant d'une année d'hébergement... en cliquant sur le logo IPFIXE
EuroWH hébergement internet