Produit CORSU E RIBELLU

X

La décision du Conseil Constitutionnel français de censurer la prorogation de l’Arrêté Miot récemment approuvée par le vote de la loi de finances pour 2013, semble être la dernière estocade portée à la Corse et aux Corses, ponctuant une politique systématique de décorsisation dans tous les aspects de la vie économique, sociale, culturelle, linguistique, patrimoniale et humaine, sonnant la disparition d’un peuple et de ses droits imprescriptibles et inaliénables sur sa terre, l’île de Corse.

.

This content is restricted to site members.

Contenu réservé aux membres

Produit CORSU E RIBELLU