Produit CORSU E RIBELLU

X

L’audience à Ajaccio sur les lieux de l’assassinat du préfet Claude Erignac conforte chacun dans ses convictions. La cour d’assises spéciale de Paris a tenu lundi soir trois heures d’audience sur les lieux du crime à Ajaccio, à l’issue de laquelle la défense comme les parties civiles ont jugé leurs positions confortées. Protégée par un imposant dispositif de sécurité, Yvan Colonna faisait son retour en Corse pour la première fois depuis son procès de 2007. « Ce transport conforte mes convictions sur la culpabilité d’Yvan Colonna », a déclaré côté parties civiles Me Benoit Chabert, qui représente l’Etat, devant la presse en fin de soirée. Cette audience a en revanche été jugée « très favorable à la défense » par l’un des avocats d’Yvan Colonna, Me Pascal Garbarini.

.

This content is restricted to site members.

Contenu réservé aux membres

Produit CORSU E RIBELLU