X

L’organisation clandestine corse, qui évoque une possible paix… signe les attentats de décembre. 

FLNCuneslider«Omerta toi-même ! » Est-ce en réaction à la une de Corsica répondant au ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, que le FLNC (Front de libération nationale corse) a décidé de « parler » en adressant un communiqué au magazine ? Mercredi, le mouvement clandestin a revendiqué la « campagne contre la spéculation immobilière » de la nuit du 7 au 8 décembre. Une série d’attentats, « 31 actions réparties sur l’ensemble de notre territoire » qui ont fait exploser autant de résidences secondaires, « trame d’une économie souterraine ».

Une manière de prouver, selon l’organisation, en perte de vitesse, que ses membres restent « les défenseurs d’une terre et non seulement de sa partie marchande ». La question sociale sous-tend d’ailleurs leur communiqué, dans une énumération (dernière région pour le pouvoir d’achat, chômage et prix élevés, perte de repères des jeunes et dérive criminelle) que ne démentirait pas le président communiste de l’Assemblée de Corse, Dominique Bucchini.

Entre deux mises au point sur le glissement observé des nationalistes reconvertis dans les milieux d’affaires – qui bradent leurs propres richesses insulaires – et le racisme avancé par Manuel Valls comme explication aux attentats (« Nous ne pratiquons pas le racisme, nous le combattons »), le FLNC fait un grand pas. L’organisation armée se dit « prête » à « prendre une initiative historique, contribution majeure à la paix que notre peuple attend ».

Et identifie les interlocuteurs d’un probable processus de paix : « L’Assemblée de Corse est la matrice institutionnelle et le respect des droits souverains de notre peuple la matrice politique. » Les nationalistes « modérés » avaient déjà fait un geste, apportant leur soutien au plan d’aménagement et de développement durable (Padduc) présenté par la majorité de gauche à l’Assemblée et qui permettra de résoudre une partie des difficultés corses. Un exemple pour tous les nationalistes corses ?

Grégory Marin sur l’Humanité

#Corse – FLNC : « Notre organisation est prête à prendre une initiative historique » – Réaction des élus de l’Assemblée sur Fr3Corse

#Corse – la nuit bleue du 7 décembre revendiquée par le FLNC UC [31 actions]

Corsica Infurmazione, l’information Corse
Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)