X
Thierry Gamba-Martini, le directeur général des services de la Collectivité territoriale de Corse donne son avis sur la révolte du personnel et sur le fonctionnement dispersé des services qui, selon lui, est à l’origine des erreurs, y compris financières, de la CTC Est-ce que vous vous attendiez à la révolte d’une partie du personnel de la CTC ? 500 personnes, ce n’est pas rien… C’est en tout cas une première à la CTC. Des informations nous étaient parvenues indiquant qu’il y avait de la part du personnel une certaine incompréhension, qu’il s’agisse du fonctionnement ou de ses modalités de mise en application. J’avais, pour ma part compris que les changements que nous apportions en termes d’organisation constituaient pour certains personnels un traumatisme. Étant entendu – c’est un élément important – que la collectivité a grandi récemment, notamment parce qu’une partie de l’administration d’état y avait été transférée. Et il fallait organiser cette cohérence qui n’avait jamais été mise en place et il faut apprendre à travailler ensemble en harmonisant les procédures. Mais c’est vrai que nos réactions ont été tardives et que l’on aurait dû, en particulier moi, aller plus vite rencontrer les agents et prendre le pouls de la situation. Source et suite de l’article : http://info.club-corsica.com/poli_141_005.html

Produit CORSU E RIBELLU

Votre site hébergé à partir de 3€ par mois...
Votre nom de domaine offert... Pour tout paiement au comptant d'une année d'hébergement... en cliquant sur le logo IPFIXE
EuroWH hébergement internet