Produit CORSU E RIBELLU

X

Aucun train n’a circulé hier en Corse. Mais le service normal sera, de nouveau, assuré à partir d’aujourd’hui. La grève, en effet, n’a volontairement duré que 24 heures. Ce mouvement non reconductible, qui a été très bien suivi selon les grévistes et la direction, a été lancé à l’appel de la CGT pour faire part de son désaccord avec certaines dispositions du nouveau statut applicable aux cheminots.

train cfc chemin de fer amg« Nous ne sommes pas contre le statut mais le texte qui nous a été soumis présente des points litigieux. Nous voulons donc un retour à la table des négociations afin que ce document s’appuie sur d’autres bases, indique Barthélémy Luciani, délégué syndical CGT des Chemins de fer de la Corse. Sur la forme, la section CGT des CFC n’apprécie pas « la méthode de travail utilisée par la CTC. Il n’y a pas eu de négociations mais uniquement des séances de validation. De fait, on nous impose ce statut, déplore Barthélémy Luciani. Une pétition a pourtant été signée par 193 cheminots, soit 77 % environ de l’effectif, pour demander une consultation du personnel avant la validation du statut. Mais la semaine dernière, lors d’une réunion au sujet de ce statut, le président de l’office des transports a répondu : « Nous ne sommes pas là pour négocier mais pour avaliser. La CGT a refusé de signer ce statut ; l’autre syndicat présent dans l’entreprise, en revanche, l’a signé ». »

Suite et source de l’article

Corsica Infurmazione, l’information Corse
Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :