Produit CORSU E RIBELLU

X

On avance, pas à pas, mais on avance ». Malgré la prudence des termes, la confidence d’un représentant du STC à la table des négociations apparaissait, hier en fin d’après-midi, comme une éclaircie dans le ciel brumeux de juin. Dès 9 heures du matin, les locaux de Castel Vecchio, au centre d’Ajaccio, accueillaient un nouveau round du bras de fer engagé lors de l’occupation de l’Agence régionale de la santé.

Après quatre semaines de tensions, blocages et incompréhensions, le conflit verra-t-il le bout du tunnel avec la tenue de cette nouvelle journée de discussion. Faisant état d’une enveloppe de 14 millions d’euros posée sur la table, Dominique Blais misait beaucoup sur la rencontre d’hier. Il l’avait déclaré samedi dans les colonnes de Corse-Matin« La réunion de mercredi dernier a été constructive, notait-il. Je souhaite ardemment que celle du 6 juin soit conclusive et qu’elle permette la libération des locaux de l’ARS le soir même. Je souhaite surtout que toutes les organisations syndicales qui ont signé le protocole d’accord de 2009 soient présentes. »

.

This content is restricted to site members.

Contenu réservé aux membres

Produit CORSU E RIBELLU