Produit CORSU E RIBELLU

X
Environ 350 personnes d’origine kurde ont manifesté dimanche après-midi à Evry, au lendemain de l’interpellation de trois cadres importants du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) en France, a-t-on appris de source policière. Une centaine d’entre elles ont chargé les forces de l’ordre dans le quartier des Pyramides, a précisé cette source, à l’endroit même où des affrontements avaient éclaté samedi après-midi entre les policiers et 150 opposants à l’arrestation de deux personnes soupçonnées d’appartenir à la branche française du PKK. Au total, cinq personnes ont été interpellées samedi à Evry et Arnouville (Val-d’Oise), dont trois seraient, selon le ministère de l’Intérieur, des cadres importants du PKK. L’intervention s’est déroulée dans le cadre « d’une enquête diligentée depuis plusieurs mois par la sous-direction anti-terroriste (SDAT) sur instruction du parquet anti-terroriste de Paris », a précisé dimanche le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Pierre-Henry Brandet. A l’origine de la procédure figurent « des plaintes pour extorsion de fonds qui devaient servir au financement d’activité terroristes menées par le PKK », a-t-il ajouté. (source)

.

This content is restricted to site members.

Contenu réservé aux membres

Produit CORSU E RIBELLU