X

Malgré les appels à condamner du Ministre de l’Intérieur, les condamnations se font tardives et moins virulentes en Corse. Cette lenteur s’explique essentiellement du fait que les clandestins ont mis le doigt sur un problème explosif qui se trouvent être celui de la spéculation immobilière.

Les militants modérés du mouvement national,  qui ont souvent dénoncé « fermement » les actions clandestines du FLNC, ont sur le coup, par la voie de Jean Biancucci mis un bémol sur les condamnations. En effet, interrogé par Fr3Corse à la « Foire de la Châtaigne »  Jean Biancucci déclare sans pour autant  approuver les attentats, qu’il peut comprendre qu’il y ait un raz le bol, au vue des avancées refusées par les élus jacobins et l’Etat sur le problème du foncier en Corse.

Même son de cloche avec Simon Renucci, qui si, il  a condamné « évidemment » ces attentats, il a souligné que, derrière ces actes, il y avait « le problème inquiétant de la spéculation (foncière et immobilière, NDLR) qui touche la Corse ». Un problème mortifère pour la corse et les Corses.

Un policier de Corse estime pour sa part, que les clandestins ont voulu faire passer un message, toujours contre cette même spéculation immobilière.

Heureusement pour l’Etat de Droit, le conseiller exécutif Jean Zuccarelli affirme que rien ne justifie ces attentats.

Nous sommes loin des condamnations unanime et ferme contre les actions du FLNC, à croire que les attentats relancent le débat publique sur la spéculation immobilière.

Les temps changent, et 36% aux dernières élections territoriales y sont surement pour quelque chose.  José Rossi l’a bien compris dans Cuntrastu, en appelant de ses voeux une autonomie pour la Corse.

Le  changement c’est maintenant, l’évolution institutionnelle, le statut de résident, la co-officialité de la langue corse, l’autonomie fiscale, législative…


Réactions suite à la nuit bleue en #Corse FR3CORSE par antofpcl

Azezzu

Corsica Infurmazione, L’information Corse
Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)