Produit CORSU E RIBELLU

X

Alors que les services de police et de presse découvrent ce matin de nouvelles cibles non recensées hier, chose qui est routinier en matière de nuit bleue, Manuel Vall continue de présenter les futurs interpellés à l’opinion publique française :

« Il y avait une signature sur au moins l’un des sites par le FLNC – Union des combattants. Moi je ne sépare pas la politique, pour ce qui concerne le terrorisme, et le banditisme. Je suis convaincu que depuis des années, les deux se confondent ».

Au moins les « nationalistes » qui ne feront pas allégeance à l’Etat de droit Républicain en condamnant les actions clandestines, savent que le retour des « mardi ravioli » et du fameux « pack-96h »  est en marche pour eux et seulement pour eux.

Ne vous inquiétez pas rien n’a changé depuis la droite :  Quand le « Pack-96 Terroriser les Terroristes″ avec options (porte défoncée, menaces armées,  interpellation, perquisition, garde à vue 96h,  rassemblement pacifique ou pas, déportation sur paris, incarcération, procès) de la Sdat ne fonctionne pas dans un dossier, c’est le « pack-48 Affaire-Incidente″ de la Police Judiciaire qui peut prendre le relais (convocation ou interpellation, garde à vue 48h, comparution immédiate, procès, et/ou incarcération).

Attention depuis quelques années, existe le « Pack96 PortaChiusa » « Interpellation au petit matin, perquisition, mis en garde à vue, interrogatoire, puis rassemblement du mouvement national, puis libération sans charge. »

Le Pack « JIRS, Gendarmerie, GIPN, GIGN, armée de terre, char d’assaut et porte avion »  faut le réserver avant.

AnTò
Corsica Infurmazione, L’information Corse

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :