Mardi , 30 septembre 2014
ULTIME NUTIZIE

#Corse – 60 actions clandestines en 3 nuits bleues en moins de 8 mois

C’est la troisième nuit bleue en moins de 8 mois, pas moins de 60 attentats auront été commis lors de ces trois actions clandestines dont deux revendiquées par le FLNC unifié. Dans la nuit de vendredi à samedi, veille de la Festa di a Nazione, au moins 23 constructions ont été la cible des clandestins.

Complexe touristique détruit à Fautea année 90, archives

Un seul bombage FLNC UC a été retrouvé sur une des cibles dans la région de Sartè-Roccapina, ce qui ne veut pour l’instant rien dire sur l’origine politique des actions clandestines de cette nuit.

Les services de la préfecture ont enregistré au milieu de la nuit 24 déflagrations. 14 communes concernées par ces actions commandos, pour une vingtaines de plasticages, vendredi entre 22h30 et 23heures, du nord au sud de l’île.

Depuis hier soir, les forces de répression tournent dans toutes la corse afin de découvrir de nouvelles constructions détruites ou pas, un mécanisme détonnant pouvant ne pas fonctionner.

En cas de découverte d’un explosif, il est fortement conseillé de prévenir les services de secours appropriés

9 actions recensées en Corse du Sud et 11 en Haute-Corse selon France 3 Corse

Corse du Sud

Coggia : 2
Bunifaziu : 1
Coti-chiavari : 2
Favone Sulinzara : 1
Zoza:1
Pianottoli:1
Sartène Roccapina : 1
Ulmetu : 1

Haute Corse

Oletta : 1
Calvi: 3
Santa Maria Poggio: 1
Tominu: 2
Siscu: 2
Centuri: 1
Borgu: 1

Le décompte n’est pas encore terminé et seule la revendication du groupe clandestin à l’origine de cette nuit bleue confirmera le nombre de cible.

Une interpellation

Parallèlement à ces actions, une interpellation aurait eu lieu dans la région de calvi. Présenté sur BFM-TV comme un ancien militant du FLNC de 32 ans, Paul André Contadini est actuellement en garde à vue dans les locaux du SRPJ / SDAT de Bastia. Interpellé par une patrouille des douanes, il aurait été porteur de cordon détonnant, d’un détonateur et de 1kg de pentrite, toujours selon la préfecture. Pour autant à cette heure ci, rien ne le relit avec les attentats de la nuit bleu du 7 décembre.

Depuis le 1er janvier, on dénombre 55 attentats dans l’île sans compter les 24 de cette nuit.

Cette nuit bleue intervient quinze jours après la seconde visite dans l’île de Manuel Valls, ministre de l’intérieur et de Christiane Taubira, garde des Sceaux, deux membres du gouvernement qui entendaient ainsi marquer leur mobilisation contre la vague de violence criminelle qui frappe l’île.

Il s’agit de la troisième nuit bleue dont deux ont été revendiqué par le FLNC Unifié (tendance Union des Combattants).

Pendant ce temps là sur Paris, le Ministre de l’Intérieur Manuel Valls, et Christiane Taubira, Ministre de la Justice, promettent en coeur, le retour de l’Etat de droit, et des lundi/Mardi « Raviolis ».

Réalisé avec Corse Matin, France 3 Corse, Corsica Infurmazione.
Azezzu (édition de 18h)

Corsica Infurmazione, L’information Corse
Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

 

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

Restez en contact !

La Revue de presse #Corse gratuite et quotidienne !

 

×