X

Moins de trois mois après la dernière nuit bleu revendiquée par le FLNC, une nouvelle série d’attentats secoue l’île ce vendredi soir. Alors que la corse connait son 19ième assassinat par balle, plus d’une quinzaine de cibles ont été recensé peu avant minuit par la presse nationale dont le parisien.fr.

En septembre dernier, c’est la grande distribution qui était visée par le FLNC.

Ce soir, au moins six résidences secondaires ont été les cibles d’attentats ce vendredi soir en Corse-du-Sud. Ces attentats, qui n’ont pas fait de victime, ont été commis dans les communes de Coti-Chiavari, sur la rive sud du golfe d’Ajaccio, Sur Sagone, dans la sous-préfecture de Sartène, et dans les stations balnéaires de Propriano, sur la côte ouest, et Bonifacio, à l’extrême sud de l’île.

En Haute-Corse, deux autres actions clandestines ont été recensé en BALAGNA à Calvi. Selon les informations qui circulent sur le réseau social Facebook, les internautes auraient entendues des détonations dans diverses villes de Corse, Oletta, Bastia, Cap Corse…

Ce qui laisse penser que le décompte des actions clandestines se fera sur plusieurs heures voir sur plusieurs jours, en effet il n’est pas rare de retrouver la cible d’un attentat plusieurs jours après son plasticage.

Les clandestins ont dans la nuit du vendredi 7 au samedi 8 décembre un peu anticipé a FESTA DI A NAZIONE.

Cette série d’attentats a eu lieu moins de deux semaines après la visite en Corse des ministres de l’Intérieur, Manuel Valls, et de la Justice, Christine Taubira, venus y réaffirmer la détermination de l’Etat à lutter contre le crime organisé.

Petru Battesti, avec presse

Corsica Infurmazione, L’information Corse
Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)