Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale – 13 mars 2018 – publié à 17h11) Après la mort du prisonnier politique navarrais Xabier Rey à la prison de Puerto III en conséquence de la politique pénitentiaire d’exception destructrice que maintient l’État espagnol, le Parlement navarrais s’est prononcé aujourd’hui contre la dispersion, et a demandé une nouvelle politique pénitentiaire

La Commission des Porte-parole du Parlement navarrais a approuvé aujourd’hui une déclaration institutionnelle refusant la dispersion et réclamant une nouvelle politique pénitentiaire. Dans le premier point de la déclaration approuvée, le Parlement se montre opposé à la politique pénitentiaire actuelle parce qu’elle « éloigne les prisonniers » et applique des mesures d’exception, comme l’isolement. Le second point défend une nouvelle politique pénitentiaire qui n’obligerait pas les prisonniers à purger leurs peines loin de leurs familles et amis, dans l’objectif de faciliter les relations familiales et affectives.

Geroa Bai, EH Bildu, Podemos-Ahal Dugu et I-E ont voté pour les deux points, tandis que le PSN s’est opposé au premier, n’approuvant que le second. L’UPN et le PP ont voté contre la déclaration institutionnelle.

Etxerat fait une lecture positive de cette initiative, un nouveau pas fait, cette fois par le Parlement navarrais, pour en finir une fois pour toutes avec l’éloignement.

ETXERAT