#Corse – Procès de la bagarre d’Ajaccio en correctionnelle

Le tribunal correctionnelle d’Ajaccio se penchait sur une affaire peu banale ce vendredi, une bagarre derrière de la mur de la prison d’Ajaccio qui avait éclaté fin mai. En tout, huit prévenus sont concernés par ce procès.

Clément Bastiani, Nizar Feddaoui, Nicolas Kedroff, Christophe Ottavi, Marc Pantalacci, Pierre Balenci, Charles Meoni et Dominique Pantalacci, les quatre premiers étant présents à l’audience. Les parties civiles Claude Chossat et Mathieu Lucchini, sont représentées par leurs avocats. Un témoin est présent à l’audience , Paul-Philippe Canessa.

Une bagarre a débuté pour des raisons assez obscures, mais liées à de graves inimitiés entre détenus. Elle s’est généralisée. Le personnel de surveillance a séparé les belligérants. Mais cinq hommes ont été suffisamment blessés pour être conduits aux urgences du centre hospitalier de la Miséricorde.

L’origine de cette affaire est peut-être dérisoire. Mais il est certain qu’elle prend ses sources dans les profondes inimitiés entre certains détenus. Dans des établissements surpeuplés il est difficile de séparer en permanence des personnes qui sont censées être adversaires en dehors des murs.

Ainsi, Pierre Balenci et Nizar Feddaoui ont été condamnés à 10 mois de prison fermes. Marc et Dominique Pantalacci à 6 mois de prison fermes. Quand à Clément Bastiani, Nicolas Kedroff, Charles Meoni et Christophe Ottavi, ils ont tous été relaxés

http://www.corsematin.com/

Corsica Infurmazione, L’information Corse sur Corse Matin
Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: