Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale – 13 mars 2018 – publié à 12h01) En février 2016, nous avons mis en marche la dynamique « Les Sommets de la Dispersion », un calendrier de travail qui a pour objectif de mettre en lumière les différents profils affectés par la politique pénitentiaire actuelle, quelle que soit leur condition. La première étape de cette initiative a été « les Enfants et la Dispersion », qui informait la société d’une réalité très méconnue : celle d’une enfance soumise à des mesures d’exception qui conditionnent leur vie, leur développement, leur activité et leur avenir.

En janvier dernier, nous avons présenté un deuxième Sommet de la Dispersion, celui concernant l’effet de celle-ci sur les personnes âgées et/ou malades. Nous voulons attirer l’attention sur un autre des secteurs les plus vulnérables parmi ceux qui subissent l’impact de l’éloignement : celui des personnes d’âge avancé et de celles qui, pour des raisons de santé, ne peuvent plus se rendre dans les prisons lointaines pour rendre visite à leurs proches incarcérées.

Nous soulignons que 70 % des prisonniers politiques basques se trouvent dans des prisons situées à des distances comprises entre 600 et 1.100 kilomètres de chez eux. 98 % des pères et mères ont déjà dépassé les 60 ans, mais la majorité a plus de 70. Un grand nombre de personnes ayant d’autres liens familiaux, comme les oncles et tantes ou les grands-parents, se trouvent dans le même cas. Et la grande majorité porte le poids de décennies (entre 10 et 30 ans) de voyages imposés et continuels, longs et coûteux dans tous les domaines.

Les limitations imposées par l’âge, ajoutées à une situation qui a usé leur santé dans de longues années de voyages, les rapprochent du moment le plus redouté : celui où elles sont obligées de renoncer à rendre visite à leurs enfants, petits-enfants, neveux et nièces.

Le 19 mars prochain, à 19 heures, dans l’immeuble la Bolsa à Bilbao, nous tiendrons la première des conférences qui auront lieu sur le thème « les Personnes âgées et/ou malades et la Dispersion », avec la diffusion de deux vidéos de témoignages de familles et de réflexions de professionnels de la santé. Nous appelons le plus grand nombre possible de citoyens à participer à cette initiative. Nous tiendrons par la suite d’autres conférences similaires dans les autres régions du Pays Basque.

ETXERAT

Abadgoitia