X
Après cinq ans de purgatoire dans l’anonymat d’un championnat amateur bien terne, le GFCOA retrouve le National. Juste retour des choses pour un club qui n’a pas son pareil pour rallumer, d’un coup de baguette, son lustre d’antan. Pour preuve si besoin est, la liesse populaire qui a succédé, le 21 mai dernier, à la victoire des «rouge et bleu» face à Albi. Les Martégaux rêvaient d’une «der» au stade Francis Turcan face au GFCOA. Tout leur prédisait ce scénario: un budget conséquent en début de saison, un parcours d’accessible potentiel, un rythme qu’ils étaient les seuls à suivre face aux indomptables ajacciens et, enfin, un calendrier plus que favorable avec 2 réceptions sur les 4 derniers matchs et surtout la réception de leur adversaire lors de la dernière journée de championnat. Le résultat, tout le monde le connaît. Ce GFCOA là, taillé dans le roc, a dessiné, dans l’ombre, les contours de son titre au cours d’une saison en tout point exceptionnelle. Leader incontesté de la compétition depuis le mois de novembre (14e journée), il a su éviter le piège d’une mini-crise à l’orée d’un mois d’octobre délicat, rebondir après un mois d’avril peu fructueux sur le plan comptable (2 défaites consécutives à l’extérieur) -parcours qui permettait à Martigues de revenir à deux longueurs- pour finir sur les chapeaux de roues à la faveur d’une cadence de champion (3 victoires et un nul sur les quatre derniers matchs). Ce, en dépit d’un calendrier défavorable par rapport à son rival (3 déplacements sur les 4 derniers matchs dont la «der» à Martigues). Martigues en rêvait…mais le GFCOA l’a fait! source et suite de l’article : http://www.jdcorse.fr/JDC/article.php?article=1808  

Produit CORSU E RIBELLU

Votre site hébergé à partir de 3€ par mois...
Votre nom de domaine offert... Pour tout paiement au comptant d'une année d'hébergement... en cliquant sur le logo IPFIXE
EuroWH hébergement internet