Produit CORSU E RIBELLU

X

La première session de l’année 2011 du conseil municipal d’Ajaccio s’est déroulée en l’absence de tout membre de l’opposition. L’hémicycle s’est donc transformé en chambre d’enregistrement de la petite trentaine de points inscrits à l’ordre du jour. Des délibérations qui ont réaffirmé en ce début 2011 la vitalité de la politique menée par la majorité en faveur des jeunes et des personnes en recherche d’emploi.

La volonté de la mairie d’offrir aux jeunes Ajacciens l’occasion de voyager et découvrir d’autres pays, d’autres cultures, d’autres traditions se manifestera en 2011 par des propositions de séjours aussi dépaysants qu’enrichissants. Le service jeunesse a été mis en place en 2002 par la majorité actuelle, soucieuse de développer une politique volontariste en direction des adolescents. En 2010, 117 jeunes ont participé aux huit séjours proposés en Corse ou sur le continent. Cette année, cinq voyages seront organisés de février à octobre pour des jeunes âgés de 11 à 17 ans. Venise et son carnaval, Barcelone et ses richesses culturelles ou architecturales, Irlande et ses lieux atypiques ou emblématiques comme le lac du Connemara, la Bretagne et ses traditions celtes, la Camargue et le canal du midi en péniche.

Les voyages forment la jeunesse

Un programme sélectionné avec choix salué par la salle du conseil. « Ces sont des séjours de qualité et des destinations qui méritent d’être connues sur des thématiques enrichissantes », a souligné François Casasoprano, adjoint délégué au tourisme. Il a émis le vœu de voir intégrer dans les prochaines éditions les villes avec lesquelles Ajaccio entretient des relations de jumelage afin de renforcer les liens. Puis a suggéré que soit également inscrite dans les prochains calendriers une visite du musée de la Paix à Caen. « J’en garde un extraordinaire souvenir, a-t-il dit. C’est un endroit pour forger les citoyens et pas seulement des jeunes ». Le maire quant à lui a questionné François Pieri, adjoint en charge de ce projet, sur les conditions de sélection des adolescents. Les tarifs sont volontairement attractifs afin de rendre ces voyages accessibles même aux foyers modestes (de 56€ à 482€). Par ailleurs, les offres de séjours sont largement affichées dans les maisons de quartiers et diffusées parmi les diverses associations qui œuvrent pour les jeunes générations afin de disposer d’une très large publicité.

Source et suite de l’article sur  : http://www.jdcorse.fr/JDC/article.php?article=908