Produit CORSU E RIBELLU

X

« J’assistais hier à un colloque organisé par l’office des anciens combattants relatif à la problématique des harkis. Sur la base de documentaires filmés, collégiens et lycéens ont pu échanger avec d’anciens combattants qui ont vécu dans leur chair une véritable tragédie humaine.

une nouvelle corse mondoloni jean martinOn ne dira jamais assez la valeur pédagogique de ces instants de partage intergénérationnel : les images sans concession et des témoignages poignants ont rendu cette part de vérité nécessaire au devoir de mémoire. Sous la pression internationale et à la faveur d’un référendum alibi, l’Etat a manifesté une attitude indigne à l’égard d’hommes et de femmes qui avaient choisi le camp de la France.

Sur ordre, les harkis ont été désarmés et ainsi livrés sans défense à la vindicte populaire. Les conditions insupportables d’un rapatriement inhumain et anarchique ont fini d’écrire en lettre noires la honte et le mépris. Je ne crois pas à la pédagogie de l’horreur : Auschwitz n’a pas empêché la Bosnie et la Bosnie n’a pas empêché le Rwanda. Combien d’images de thèses et de discours pour aboutir au drame syrien… Je crois davantage à la pédagogie de l’erreur. En 1960, la France s’est trompé et déshonoré en abandonnant les siens. Il aura fallu du temps, trop de temps pour le reconnaître  Il est juste de redonner à ces Français et leurs enfants la dignité et l’honneur qu’ils méritent. Ils ne demandent pas davantage. »

Blog Jean Martin Mondoloni

Corsica Infurmazione, L’information Corse
Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :