Produit CORSU E RIBELLU

X

Jacky Grau (EELV) communique sous ce titre : C’est par ces mots, que j’ai entendus en direct, que le vice-président de l’intergroupe langues minorisées du Parlement européen a commencé son intervention jeudi dernier à Strasbourg.

À l’invitation de Catherine Grèze députée européenne EELV, une vingtaine d’acteurs des langues dites régionales ont assisté à la réunion où l’occitan était mis en avant. En France, le constat pour les langues minorisées est catastrophique. La machine d’État destructrice dans ce domaine et centralisatrice a fait du bon travail. Actuellement, 3 % seulement des élèves en Languedoc font au moins une heure d’occitan par semaine tenant compte de la bonne pratique de l’immersion des Calandretas.

L’occitan est pratiquement une langue morte hors quelques ‘indigènes’ comme moi. Quelques espoirs subsistent. Cela n’est pas irréversible si la Charte Européenne des langues minorisées est ratifiée comme promis par le Président Hollande et si dans le cadre de la prochaine décentralisation, les langues dites régionales sont de la compétence des Régions. Bravo à L’Europe qui lors de la dernière session du Parlement européen à Strasbourg a adopté deux amendements présentés par le groupe Verts/Ale/RPS soutenants les langues européennes menacées, dont les langues ‘non officielles’ comme l’occitan. Du chemin reste à faire pour redonner la dignité à l’occitan en particulier et tous ensemble nous réussirons. Viva nòstra bela lenga occitana !

Source L’indépendant

 

Corsica Infurmazione, L’information Corse
Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :