Produit CORSU E RIBELLU

X

(Alex Bertocchini – Alta Frequenza) – C’est calme à Ajaccio ! Cette phrase choc revient comme un boomerang dans la figure de tous ceux, et ils sont nombreux, qui pensent, disent et écrivent que la Corse est une terre dangereuse où règne l’insécurité et où rode la mort.

Cette phrase a été lancée ce matin (jeudi) par un jeune élève du lycée Jules Antonini à l’occasion d’un rencontre avec la Collectivité de Corse et la presse. Et il ne s’agissait pas d’une fanfaronnade ou d’une provoc car cet avis était partagé unanimement par tous les élèves présents à cette rencontre. La Collectivité de Corse, qui a lancé toute une série d’actions d’information et de sensibilisation de la jeunesse contre les armes, a beaucoup – vraiment beaucoup – de pain sur la planche.

Alors que l’on dit la Corse à feu et à sang, avec une population terrorisée par la multiplicité des crimes de sang, comment expliquer que la jeunesse, ou en tout cas celle présente ce matin dans ce lycée, ne perçoive pas du tout les affres d’une société violente ? Existe-il une perception différente de la violence qui évoluerait en fonction de l’âge ? Une question lancinante à laquelle devront forcément répondre tous ceux qui, de près ou de loin, s’intéressent à ce fléau

Écoutez Marie Thérèse Olivesi, conseillère exécutive chargée de l’action éducative et de la jeunesse

Corsica Infurmazione, L’information Corse sur Alta Frequenza
Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :