Produit CORSU E RIBELLU

X

(Maria Lanfranchi – Alta Frequenza) – Jean-Jacques Panunzi, dément formellement les affirmations du collectif loi littoral. Le président du conseil général de la Corse-du-Sud, récemment attaqué dans la presse, au sujet de certains manquements aux droits de l’urbanisme, se défend face au monde associatif qui l’accuse d’avoir favorisé l’obtention d’un permis de construire sur la commune de Coti-Chiavari.

Des accusations que récusent formellement l’élu, qui ne saurait tolérer que son nom soit jeté en pâture. Le président Panunzi se réserve d’ailleurs le droit de porter plainte en diffamation. Jean-Jacques Panunzi estime, de surcroit, qu’en agissant ainsi, « dans le contexte de tension et de violence que connaît la Corse, c’est l’opprobre que l’on jette sur l’ensemble du personnel politique insulaire ».

Écoutez-le.

Corsica Infurmazione, L’information Corse
Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :