Produit CORSU E RIBELLU

X

(Alex Bertocchini – Alta Frequenza) – Les magistrats de Corse, ou du moins ceux qui se regroupent sous le sigle de l’Union syndicale des magistrats ne sautent pas au plafond après l’annonce faite par Manuel Valls de déployer en Corse un dispositif policier et juridique adapté à la situation de violence qu’y sévit.

Certes, dit Jean Leandri, le porte-parole de l’union des magistrats, les mesures annoncées vont dans le bon sens mais le fait de tout centraliser à Paris comporte une part de risques non négligeable.Selon lui, des lourdeurs administratives pourraient entraver la bonne circulation de l’information.

Écoutez-le.

Corsica Infurmazione, l’information corse sur Alta Frequenza

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :