Produit CORSU E RIBELLU

X

Ce 27 novembre, le tribunal administratif de Bastia demande l’annulation du PLU de Sari Sulinzara. En vigueur depuis 2006, celui-ci devra être annulé par la commune dans les six mois. Victoire donc des associations.

Depuis 2006, de multiples constructions illégales ont poussé entre la route et la mer. L’État n’a pas exercé son contrôle de légalité. Et pourtant depuis 2009, plusieurs demandes associatives dans ce sens ont été faites.

La commune de Sari Sulinzara (7385 ha) sur la côte orientale de la Corse, possède 12 kilomètres de rivages au relief accentué et boisé. Elle comporte, selon l’Insee, 1 285 habitants permanents seulement en 2009.

Cette commune est constituée par le village ancien, (Sari) situé en moyenne montagne et une ville littorale beaucoup plus peuplée, autour d’un port de plaisance (Sulinzara).

Elle n’a gagné que 11 habitants permanents entre 2004 et 2007 (1 180 en 2004 et 1 191 en 2007, source Insee).

En 2009 (source Insee), le taux des résidences principales est égal à celui des résidences secondaires, essentiellement localisées sur le littoral, dépourvu d’ailleurs d’assainissement collectif…

Le PLU annulé par le tribunal administratif comportait :

• 117 hectares de zonage urbain (U) (Sulinzara Sari et Togna)

• 56 hectares de zonage à urbaniser (AU) autour des zonages U

• 264 hectares de zonage à urbaniser (AU) dans les espaces proches du rivage.

Le PLU avait donc mis en place 264 hectares de zones AU constructibles éloignées de la ville, dans des secteurs présentant un intérêt écologique avéré, en bord de mer, sans assainissement collectif, en dehors de tout secteur déjà urbanisé, sans commerces, sans services publics, constitués essentiellement de résidences secondaires éparses.

Dans ces secteurs, de très nombreuses villas, très souvent les pieds dans l’eau, dans la bande des 100 mètres (pour certaines en espace boisé classé et en z

Dossier LEVANTE vs SARI SULINZARA

Corsica Infurmazione, l’information corse
Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :