Produit CORSU E RIBELLU

X

« Une délégation de Sulidarità conduite par son président D. tafani à été reçue ce matin à Bastia par le chef de cabinet de la ministre de la justice et sa conseillère pénitentiaire. Pendant plus d’une heure les membres de Sulidarità ont exposé la situation actuelle.

Le président de l’Associu à longuement expliqué la situation des familles, en revenant, nom après nom à la situation des prisonniers eux mêmes. Jean philippe Antolini à expliqué textes et règlements à l’appui que rien ne s’opposait au rapprochement. Jean Marie Poli, au nom de l’Associu, considérant que Madame Taubira avait les moyens du rapprochement car c’était une décision uniquement politique, à donné jusqu’au 25 décembre pour le retour de tous nos frères incarcéré. Katy Bartoli et Julie billard-Istria, soeurs de prisonniers ont conclu cette visite par des témoignages poignant.« 

Par l’Associu Sulidarità

 Selon RCFM ce lundi soir, Christiane Taubira a répondu a un journaliste avant même de rencontrer les représentants de l’Associu Sulidarità, elle a déclaré notamment que le processus se poursuit, selon elle, depuis qu’elle a été élu, avec 6 dossiers de rapprochement de détenus Corses(pas de prisonniers politiques), dont deux ont été différé pour l’instant. Toujours selon la Garde des sceaux, le dernier transfèrement a été effectué le 24 Octobre dernier. A la question du journaliste sur le rapprochement d’Yvan Colonna, la Ministre de la Justice ne s’y oppose pas tant que les conditions de rapprochement sont acceptés selon les critères et conditions pour un transfèrement (ne pas être DPS par exemple).

Il semblerait que le rapprochement des prisonniers politiques puisse reprendre.

Avec RCFM, Azezzu.

Corsica Infurmazione, L’information Corse
Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :