Produit CORSU E RIBELLU

X

Cela somme comme un ultimatum, si le 10 décembre prochain les sociaux-professionnels de l’extrême sud ne se mobilisent pas, Ryanair va quitter l’aéroport de Figari. « C’est un moment capital pour la survie de la liaison Figari-Bruxelles » a déclaré Paul Rocca, président de l’association pôle des compétences aériennes sud Corse dont l’objectif est de récolté les fonds et les reverser sous forme d’achats d’espaces publicitaires à la compagnie low-coast.

Pour l’instant l’association compte seulement une centaine d’adhérents, l’objectif était en 2011 d’en regrouper 600. La cotisation annuelle est de 200 euros pour les commerçants et 500 euros pour les hôteliers. « Du Valinco à Solenzara, les sociaux professionnels doivent plus s’investir » à exhorté Jean-Charles Orsucci.

D’importantes retombées économiques

Effectivement cette participation n’est pas une charge supplémentaire pour les entreprises mais bien un investissement. En 2012, Ryanair a transporté 36 000 passagers sur la liaison Figari-Bruxelles, soit 10 % du trafic de l’aéroport de Figari. Ce sont 27 millions d’euros qui ont été injecté dans l’économie locale. Selon une [étude réalisée en 2010]article175:, un euro investit en rapporte 50 en retombées économiques.

Corsica Infurmazione, L’information Corse sur Alcudina.fr
Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :