Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale – 10 mars 2018 – publié à 15h33) Aiutu Paisanu apporte son soutien fraternel à Alain Ferrandi, après que le rapporteur public du Conseil d’Etat a demandé aux juges de cette instance, qui doivent délibérer sous quinzaine, de ne pas lui retirer son statut de DPS.

Depuis 1999, nous sommes dans la seule logique de la vengeance de la part de la France.
Alors que Alain Ferrandi est libérable en conditionnelle, il est inconcevable que l’on maintienne ce statut de DPS, à son égard. Cela lui empêche notamment, pour des raisons de sécurité, un transfèrement à la prison de Borgu alors même que celle-ci accueille « officieusement » 11 détenus fichés S pour islamisme radical.

Libertà per tutti i patriotti!

Aiutu Paisanu
10 mars 2018