Produit CORSU E RIBELLU

X

La réunion qui s’est tenue hier a donné lieu à des échanges vifs sur le thème des commémorations annuelles de la tragédie, les autorités du foot n’envisageant qu’une sacralisation partielle de cette date.

Comme prévu, le « comité de suivi », constitué le printemps dernier pour faire des propositions sur la pérennisation des manifestations commémoratives de la catastrophe de Furiani, s’est à nouveau réuni hier après-midi à Paris. Cette séance de travail, qui s’est déroulée au siège de la Fédération française de football, visait à l’élaboration d’une synthèse des propositions évoquées lors des travaux des précédents rendez-vous, avant qu’elles soient transmises au futur comité exécutif de la FFF (il sera constitué après les élections fixées au 15 décembre prochain).

À cette occasion, le collectif des victimes de cette tragédie était représenté par Vanina Guidicelli, ses filles Lauda et Josepha, ainsi que Didier Grassi. Lequel concédait à la sortie de cette réunion « qu’elle s’était déroulée dans un climat assez tendu… »

Suite et source de l’article

Corsica Infurmazione, L’information Corse

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :