Produit CORSU E RIBELLU

X

« L’association s’insurge contre le procès fait à l’ensemble de la société insulaire par le Ministre de l’Intérieur Manuel Valls qu’il juge responsable des malheurs qui touchent la Corse aujourd’hui, mettant en cause l’éthique et l’intégrité de professionnels évoluant sur l’île et en particulier des notaires. Celui-ci porte des accusations graves sans qu’aucune procédure ne soit engagée à leur encontre et sans la moindre preuve. Dans les secteurs d’activité cités par le Ministre comme contrôlés par une « mafia » figure celui du sport et plus précisément le club de l’AC Ajaccio.

Nous sommes surpris que l’ACA, dernier budget de L1, contrôlé régulièrement et scrupuleusement par la structure compétente: la DNCG qui n’a jamais relevé aucune irrégularité en la matière, soit ainsi montré du doigt. M.Valls estime que le manque de résultat de la police en Corse est lié au mutisme de la population qui « sait des choses » mais ne parle pas. Serait-ce la fonction du citoyen de confondre et de dénoncer les coupables ou bien celle des services de police dont il est, en tant que Ministre de l’Intérieur, le responsable?

Avec tout le respect qui lui est dû, nous lui conseillons néanmoins de s’interroger sur le travail qu’accomplissent les services de police dont il a la charge et qui sont, par ailleurs, massivement dépêchés en Corse. Nous lui rappelons aussi que c’est à Marseille, une autre ville frappée par des règlements de compte, que des policiers ont été récemment confondus pour trafic de drogue et extorsion de fonds.

Les Corses n’ont aucune leçon à recevoir de ce gouvernement et et de ceux qui lui ont précédé qui se distinguent systématiquement par leur incompétence et leur mépris affiché pour cette île depuis de trop nombreuses années. D’autre part nous condamnons les insidieuses rumeurs lancées par les medias continentaux qui, au travers d’informations « insolites » agrémentées des habituels clichés sur la Corse, n’ont pas eu uniquement pour fonction de relayer les propos du Ministre de l’Intérieur, déjà très ambigüs.Ils ont aussi sali les insulaires en publiant des informations sans aucun travail de recherche et dans l’irrespect total de la déontologie.

C’est ainsi que ceux-ci affirment, entre autres, l’existence d’actes de blanchiment d’argent à l’ACA et désignent notre Président Alain Orsoni comme vecteur commun à toute activité criminelle se déroulant sur l’île. Celui-ci est véritablement vicitime de cette médiatisation abusive et des fantasmes entretenus par des rumeurs en France mais aussi en Corse. Au regard de tout cela on peut se poser la question suivante: dans un Etat de droit, la culpabilité d’une personne ne se prouve-t-elle plus devant un tribunal avec des preuves à l’appui?

L’association l’Orsi Ribelli apporte son soutien total et indéfectible à l’Athletic Club Ajaccien ainsi qu’à son Président Alain Orsoni ».

L’Orsi Ribelli et son Président, Pierre-Nicolas Beretti

Corsica Infurmazione, L’information Corse

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :