Produit CORSU E RIBELLU

X

(Julien Pernici – Alta Frequenza) – Ce mercredi avait lieu la dernière réunion du comité de suivi des commémorations de la catastrophe de Furiani dans les locaux de la Fédération Française de Football, qui a fondé ce comité. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il y a de façon définitive deux visions opposées concernant la sacralisation de la date du 5 mai dans les calendriers du football français.

Le collectif des victimes a réitéré son souhait d’une sacralisation totale de la date. De leur côté, les représentants de la FFF, de la Ligue de Football Professionnel, et des clubs professionnels ont proposé une solution tout simplement inacceptable aux yeux du collectif, à savoir ne pas jouer de matches de coupe ou de matches impliquant des clubs corses un 5 mai, et de pouvoir programmer à cette date tout autre match ne rentrant pas dans ce cadre, niant de fait la dimension nationale de ce drame. La décision définitive du comité exécutif de la FFF interviendra en janvier, mais la position des instances du football ayant beaucoup plus de poids que le simple avis des victimes, il est quasiment acquis que trois matches de Ligue 1, sans compter les autres catégories, se joueront le 5 mai prochain. Le seul point de convergence entre les deux parties se trouve dans la création de bourses d’études spécifiques, ainsi que de débats sociologiques autour du sport à cette date.

Corsica Infurmazione, L’information Corse sur Alta Frequenza

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :